AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bercée par les souvenirs [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucy Niikura
Petit papillon aux ailes broyées
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Bercée par les souvenirs [Libre]   Lun 15 Déc - 17:41



Bercée par les souvenirs


Feat : ✘ Libre



Aller-retour dans le lit, engouffré dans une folie qui reprend le dessus, bercé par CETTE chanson. Pourquoi elle ? Pourquoi ce soir ? Pourquoi à ce moment précis ? Impossible de dormir « I FEEL LIKE CRUCIFIED ». Moment de malaise intense, personne, je pars me coucher, extinction de la lumière mais je me sens obligée d’écrire. J’allume le mp3 et remet du simplyd4rk un artiste français assez connu avant la guerre… Puis CETTE chanson arrive, la quatrième, « crucified », les paroles sont tellement simples, les paroles évoquent tellement de choses. Réflexion. REFLEXION. Encore et toujours. Je me sens mal, j’essaye de m’extraire des liens qui commencent à m’emprisonner, , je m’engouffre un peu plus sous mon drap et je pense. JE PENSE encore, encore et encore. JE N’ARRETE JAMAIS. IMPOSSIBLE.

Et dans le fond ? Hein ? Je l’aime oui et je me pose la question à cause de tout ça, à cause de ce chanteur. Je n’étais pas si mal lorsqu’il m’a recueillit pour m’enfermer ici ? J’aurai pu tomber sur pire ? Après tout il était gentil, c’était pas un si grand connard que ça ?

Je sais pas, je sais plus. A-t-il été au moins une fois sincère avec moi ? Des larmes ? Factices ou non ? Après tout je savais très bien qu’il était touché par la Maladie.Et tout tourne en rond, je ne sais plus où je suis, où j’en suis avec tout le monde. Si je devais, en fin de compte, rester seule ? Faisant comme à mon habitude ? Il avait vu juste, je suis une salope, rien d’autres. Les filles qui n’en sont pas sont rares surtout de nos jours.

Je suis prise d’une envie de me jeter contre le mur, m’exploser les veines, boire jusqu’au coma. Je suis faite pour m’auto- détruire, rien de plus, rien de moins.

A-t-il réellement fait des sacrifices pour moi ? En ai-je vraiment fait pour lui ? Je n’arrive même plus à me souvenir, je ne sais même plus pourquoi j’écris ça, une terrible envie, mais à quoi tout ça rime ? Notre histoire n’a duré qu’un petit moment et pourtant mes sentiments ont pris une ampleur à la hauteur de ma maladie.

« Crois moi c’était un vrai connard… » Je voudrai te croire, honnêtement, je ne m’en souviens plus, en fin si. Je me souviens de lorsqu’il ne voulait pas que sa sœur nous entendent, direction les ruines de la ville dans une vieille voiture pour rouler… encore, encore, sans s’arrêter, pour qu’il puisse se défouler sur moi. Les mots valent plus que les coups…. Non à partir de là je peux dire que ce n’était pas un connard. Il n’a réussit à me faire mal physiquement que durant quatre ou cinq disputes, à partir de là je trouve que ce n’est pas beaucoup.

Mais plus j’essaye de me souvenir, plus je sens que ça bloque. Plus j’essaye de me souvenir, plus mon crane me fait mal. Comme si mon inconscient m’interdisait une certaine partie de la relation que nous avons eu. Je sais que j’ai des raisons de le détester, toute les personnes que je connais disent de lui que c’est un être abjecte sans aucuns sentiments, c’est qu’il y a une raison, mais moi je n’y ai pas accès, j’arrive pas y’a des trucs comme ça, j’arrive pas à m’en souvenir. Je sais qu’il a des sentiments mais pour moi est-ce vrai ? J’ai des flashs, j’revois des morceaux de ces scènes mais impossible de me souvenir ce qu’on hurlait, impossible de me rappeler pourquoi on s’engueulait, pourquoi on en arrivait là. Je sais plus et ça me donne mal au crâne, mal partout, envie de frapper, de m’exploser, de pleurer. Pleurer, j’y arrive pas, le reste j’ai pas le droit où c’est un nouveau détour vers la camisole. Tiens ca me rappelle quelque chose… Du coup j’écris des inepties, des conneries, des trucs qui servent à quoi ? Remplir un besoin de se faire du mal, je suis dépendante de ça, je suis maso, ouais je crois qu’il faut que je me le rentre dans la tête.




Je ferme brusquement mon cahier, il doit être quelque chose comme deux heures du matin. J’ai besoin de sortir, je n’en peux plus d’être enfermée. Pourtant je me sens tellement en sécurité dans cette chambre, comme si plus rien ne pouvait m’atteindre, à part mon désespoir et ma folie peut- être… J’enfile une petite veste par-dessus mes affaires, ne prends même pas le temps de me chausser et pars en direction de la salle d’arts. Elle est en libre service la nuit et j’en profite pleinement.

La musique toujours dans les oreilles je marche, lentement, je monte des marches, passant devant les chambres des internés, je traverse un long couloir puis émerge des souterrains. La grande porte se tient à quelques mètres de moi. Dehors la nuit est noire, calme, comme je l’aime… Je traverse le hall, voyant quelques personnes du corps « médical », je les ignore et passe mon chemin, absorbé dans mon monde.

J’arrive enfin dans la salle, vide, où l’odeur de peinture fraiche s’impose en maître des lieux. Je prends ce qu’il me faut et commence à poser mes marques sur la toile blanche, qui commence à se souiller de mon mal-être. Je la maltraite, je l’écorche avec tout ce qui me passe sous la main, je me défoule, rajoutant des couleurs descriptives de mon humeur. Je me sens tellement seule…

Au secours….


© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akai Me

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 15/12/2014

MessageSujet: Re: Bercée par les souvenirs [Libre]   Mar 16 Déc - 19:57



Feat :  Lucy Niikura
Bercée par les souvenirs





Il faisait nuit noir, dehors on ne pouvait même pas voir à cinq mètres sans une seule lumière. J'aimais beaucoup cette situation se faufiler derrière une personne sans même qu'elle s'en rend compte. C'est peut-être malsains mais ça m'amuse beaucoup, voir même énormément.

Je ne sais pas du tout l'heure qu'il peut-être en se moment même. Je traîne dehors pour passer le temps, je n'arrive pas à dormir mais, il le faudra bien un jour ou l'autre non ? Je retournais alors dans ma chambre ou je devrais dire ma cage pour pouvoir passer une bonne nuit.

Une fois arriver à destination, je me jette sur mon lit les bras et les jambes écarter comme une étoile de mer et bien sur pas celle dans "bob l'éponge" il ne faut pas pousser mémé dans les orties non plus. Mes yeux étaient rivé sur le plafond, dans le vide, j'en avais presque l'impression que des formes se formaient sur ce plafond lugubre. Je trouver ça assez drôle que j'en laissa échapper un petit rire. Je pris une grosse inspiration par la suite me calmant restant dans le silence le plus complet.

-Dit Ak" tu as entendus ?

-Entendus quoi ?

-Chut écoute...


Je laisser alors mes oreilles ce qu'elles pouvaient bien faire de mieux. Ecouter, j'entendis des bruits de pas, j'écarquillais alors les yeux mais, qui pouvais bien venir à cette heure-ci dans nos chambre... Et si ? Oh ! Non pas lui...

Je tourne mon regard vers la porte de cette pièce qui me sert de chambre. Les bruit semblent se diriger vers ailleurs. Ils passent près de ma porte et s'en vont. Je me redresse doucement et me dirige alors vers plaque de bois. J'ouvre la porte et laisse passer ma tête derrière celle-ci et là je vois une demoiselle qui part mais, ou ?

Bon après tout je m'en fiche je ne suis pas là pour suivre les petite demoiselle en détresse mais, quoi que... Pourquoi pas. Après tout un coup d'un soir n'as jamais fait de mal à qui que se soit. Je sort de ma chambre et suit la miss d'assez loin pour ne pas qu'elle s'aperçoive que je la suivait.

Elle entre dans une salle de cour, je penche la tête sur le côté pourtant il n'est pas l'heure de cours ? Si ? Me serais-je trompé ? Mais, non il est dans les deux heures, trois heures du matin ça ne peux être ça. Je me frottais la nuque tout en marchant d'un pas lent vers la salle de classe.

Je posais mon oreille sur ce morceau de bois afin de pouvoir entendre ne serais-ce qu'un bruit. Et oui, j'en entendis mais, je ne savais pas du tout ce qu'elle pouvait bien traficoté dans cet endroit. Je posais ma main droite sur la poignée de porte que j'enclenchais et entre ouvris celle-ci.

Je regardais la miss qui était en train de faire de la peinture, apparemment elle ne c'était pas rendu compte que je venais d'ouvrir la porte sans doute quelques chose de bien au moins je pouvais l'observer sans dire un mot, mais en même temps je ne peux rester cinq minutes sans parler.

-C'est... Magnifique !

-Oh ! Non c'est trop moche ça ressemble à rien.

-M... Mais... Ça fait peur.

-Fermer vos gueule, c'est moi qui décide pas vous.


(c) Codage by FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Niikura
Petit papillon aux ailes broyées
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Re: Bercée par les souvenirs [Libre]   Mar 16 Déc - 22:54



Bercée par les souvenirs
Ft Akai





Je peignais toujours à la vitesse de mon mal- être je ne me sentais pas bien, je pleurai ais ça allait personne n'était là pour voir ce spectacle pathétique... Je ne savais plus quoi faire, je me sentais trop mal, j'avais envie de peindre et à la fois je voulais m'arrêter surtout que j'entendis un bruit. Pourtant je ne m'arrêtais pas...

Je continuais à peindre tout en lâchant des sanglots. Ils ne pouvaient plus rien faire pour moi, c'est pour ça que j'étais enfermée... Ils ne servaient qu'à me donner mes médicaments voilà tout... Ce personnel si froid avec les internés... Pourquoi étaient-ils ainsi ? Qu'avions- nous fait ?

-C'est... Magnifique !

-Oh ! Non c'est trop moche ça ressemble à rien.

-M... Mais... Ça fait peur.

-Fermer vos gueule, c'est moi qui décide pas vous.

Je me retournais immédiatement et mon mp3 tomba à terre avec mes écouteurs. Je tenais mon pinceau devant moi avec les bras tendus, comme si c'était une arme. C'était idiot de ma part je le savais et il allait surement me prendre pour une folle mais ce 'était pas grave.

Il semblait lui aussi être atteint d'une maladie, à première vu je dirai personnalité multiple mais je n'étais pas psy bien que ce soit flagrant...

Mais alors ? Je devais le prendre comment ? Bien ? Mal ? Une de ses personnalité avait dit que ça ne ressemblait à rien. Je détournais mon regard sur la toile. C'est vrai que ça ne ressemblait à rien sauf à moi peut être... Mais c'était vrai, je n'étais rien après tout...

Je me laissais tomber à terre les jambes écarté au sol tout en pleurant, lachant le pinceau qui venait de tacher mon pyjama. Parce que oui j'étais en pyjama, un jogging noir et un t-shirt trop large pour moi qui ne couvrait pas les cicatrices sur mes avant bras....

Laisse moi, j'ai peur des hommes...

Oui j'avais peur des hommes à cause d'Akihide pourtant je l'aimais. Il avait tout fait pour moi et il m'avait offert son amour. « Ce n'est qu'un connard »... Non je t'en supplie ne me redis pas ça... Hinako s'il te plait... Même toi tu l'aimes... C'est ton grad frère malgré ce qu'il t'a fait et tu n'arrives pas à le haïr...

Ne me dis pas ce qu'il est parce qu'au fond je ne te croirai jamais... Je l'aime c'est tout...

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akai Me

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 15/12/2014

MessageSujet: Re: Bercée par les souvenirs [Libre]   Mer 17 Déc - 10:10



Feat :  Lucy Niikura
Bercée par les souvenirs





Il faut vraiment que mes autres "personalité" ressorte lorsque je ne le veux pas, je n'arrive plus à les contrôler elles se révolter de plus en plus et j'en avais plus vraiment ma place dans mon corps qui est pourtant le mien. Je n'en avais presque plus le contrôle et ça me rendais malade.

Alors que je venais de lui dire que sa toile était bien et moche à la fois, la miss se laissa tomber sur le sol, je la regardais tout en arcquant un sourcil, je me demandais pourquoi est-ce qu'elle se trouver sur le postérieur... Et je n'eu pas à attendre trop longtemps pour la savoir.

-Euh... Mais, je ne te veux aucun mal... Pose se pinceau sur le sol délicatement.

Dis-je tout en m'approchant tout doucement de cette demoiselle. Je pencha la tête sur le côté et lui adressa un petit sourire en coin de mes lèvres. Puis, je me stoppa net sans avancer d'un pas de plus parce que je ne voulais pas l'effrayer encore plus qu'elle ne semblait l'être.

-Mais, tu sais qu'il y as plein de garçons dans l'académie donc, je me demande bien comment son tes cours.

De la je laissa échapper un petit rire car, je m'imaginer la scène dans ma tête. La jeune demoiselle qui agresse tous les garçons qui puvent bien s'approcher d'elle durant les heures de cour, et je dois bien avouer que c'est plutôt tordant comme situation non ?

Je repris mon calme et me laissa alors tomber sur le sol pour me mettre assis en tailleur, comme un siou, un indien si tu préfère... Bref, et je regarder la miss droit dans les yeux mes yeux couleur sang ne voulaient plus la lâcher, elle avait un petit quelques chose que je n'arrivais pas à comprendre. J'approchais simplement mon visage de la demoiselle.

-Tu as les yeux tout rouge...

Les yeux rouges elle avait pleurer ? Peut-être bien mais, pourquoi ? Après, tout si elle as peur des garçon je pense que je vais avoir du mal à la faire parler. Mais, en étant pas seul dans ma tête à nous tous ont pourraient peut-être lui faire cracher le morceaux sans passer par la case torture. Je ne la quittais pas une seule seconde de mon regard essayant de la faire craquer par le regard, mais je dout que cela fonctionne.

(c) Codage by FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Niikura
Petit papillon aux ailes broyées
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Re: Bercée par les souvenirs [Libre]   Mer 17 Déc - 14:08



Bercée par les souvenirs
Ft Akai





-Euh... Mais, je ne te veux aucun mal... Pose se pinceau sur le sol délicatement.

J'avais toujours mon pinceau dans la mai et pointé vers lui, je ne m'en étais même pas rendu compte... Pathétique pensais-je... Mais, après tout c'est ce que j'étais, un fille pathétique. Qui ne mérite pas que l'on fasse attention à elle... Je veux être un fantôme...

Je posais délicatement le pinceau près de moi comme il m'avait demander de le faire, il avait arrêté de bouger et me souriait. Je n'étais pas en confiance tout de même. Je ne le connaissais pas et il avait « envahit » l'espace vitale que je m'étais crée... Je me sentais mal et des larmes roulaient sur mes joues.

-Mais, tu sais qu'il y as plein de garçons dans l'académie donc, je me demande bien comment son tes cours.

Je le regardais suite à sa phrase. C'est vrai qu'il y avait des garçons, mais je ne les voyais pas... J'avais le droit de rester dans ma chambre et de suivre des cours dans celle ci...

Akihide m'a autorisée à ne pas suivre les cours avec les autres internés et puis...j'arrive à esquiver les garçons la nuit...

Ce que je ne disais pas c'était la véritable raison pour laquelle Akihide avait accepté ça... Il avait accepté tout simplement parce qu'il pourrait abuser de moi.... J'eus un frisson à cet pensée et me mis à trembler alors que l'inconnu se remit à parler.

Il s'était laissé tomber à terre et était assis en tailleur devant moi, me regardant... Pourquoi son regard était-il si insistant ? Je levais mes yeux et les plantais dans les siens l'espace d'un instant avant de les rebaisser en rougissant légèrement...

Il avait de très beaux yeux, particuliers et en le regardant de plus près il était assez mignon en fait... Pourquoi je pensais à ça ? Je devais me concentrer sur ce qu'il venait de me dire...

-Tu as les yeux tout rouge...

Oui... Un peu normal vu que j'avais pleuré... Mais devais-je lui dire ? Je ne savais pas trop... Etait-il digne de confiance ? Et s'il travaillait pour Akihide ? Il lui en parlerait surement et il me demanderait ce qu'il s'est passé... Je ne voulais pas lui dire, de toute façon je ne savais pas commet l'expliquer...

Mais je me décidais tout de même à lui dire à voix basse...

Je... J'ai pleuré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akai Me

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 15/12/2014

MessageSujet: Re: Bercée par les souvenirs [Libre]   Mer 17 Déc - 14:51



Feat : Lucy Niikura
Bercée par les souvenirs





Rien qu'en entendant le nom du directeur cela me jeta un froid dans le dos, je me souviens encore de ce qui c'est passer l'autre soir, je posai délicatement ma main sur mon torse comme pour me remémorer ce qui c'était passer cette nuit-là mais, comme on dit le passé c'est le passé et parfois il vaut mieux l'oublier.

Une chose qui est bien plus facile à dire qu'à faire, j'en ai encore mal au ventre. Les coups de scalpel qui on traverser ma peau... J'en ai encore des frissons qui me parcourent tout le long de mon corps. Donc, c'est grâce à lui qu'elle n'allait pas en cours c'est vraiment dommage parce que j'aurai bien suivie mes cours avec elle dans un sens, elle est mignonne dans son genre.

Mais, ce qui me rebute le plus c'est qu'une jolie demoiselle pleure je ne peux supporter ce genre de chose. Je ne la quitte pas de mes yeux et la vois me regarder et rougir un peu, ce qui me fait monter le sourire au plus grand que je le peux. Je trouve ce genre de chose trop craquant une fille qui as les joues qui deviennent rouge.

Je n'ajouta pas un mot de plus de ce que j'avais déjà dit un peu plus haut en même temps je ne voudrais pas qu'elle découvre ce qui m'est arrivé la nuit dernière. Elle m'avoua alors qu'elle avait pleurer je penchais la tête un peu plus sur le côté tout en lui adressant un petit sourire amicale.

-Est-ce impolie de ma part de demander la raison ?

Dans le fond, je pourrais dire que je m'en contre ficher de ce qui l'avait fait pleurer, mais ça serait mentir. Pour moi, il n'y as rien de plus adorable qu'une demoiselle qui as le sourire sur le coin des lèvres. Je me demande bien si je vais pouvoir le lui rendre, ne serais-ce qu'un quart de seconde me ferais le plus grand des plaisirs.

La vie m'as appris que parfois quand tu en as marre de la vie de tout, ce que tu désires le plus c'est être seul et laisser couler tes larmes. Ça soulage toujours ce genre de chose certes, c'est bien plus facile à dire qu'à faire.

-Au faite moi c'est Akai Me.

Ouais après elle en fait ce qu'elle veut de mon nom et de mon prénom, elle peut se présenter à son tour si elle veut mais, elle n'y est pas du tout obliger ça c'est certain. Moi j'ai balancé ça car, je ne savais pas quoi dire d'autre en fait. Ben oui, parfois je peux être très timide en présence de la gente féminine.

(c) Codage by FreeSpirit

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Niikura
Petit papillon aux ailes broyées
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Re: Bercée par les souvenirs [Libre]   Mer 17 Déc - 15:35



Bercée par les souvenirs
Ft Akai





Je serrai ma main autour de mon bras droit, chose que je faisais lorsque je stressais... Je serrai un peu plus ma main autour de mon bras, me coupant légèrement la circulation sanguine. Je regardais alors mon avant bras parsemé de cicatrices, ça faisait longtemps que je ne l'avais plus fait mais il me ramena à la réalité.

-Est-ce impolie de ma part de demander la raison ?

Je me crispais. La raison ? Je ne la connaissais même pas... Parfois je me mettais à pleurer comme ça, sans aucunes raisons... Ou si, à cause de mon mal être que je ne savais exprimer qu'à travers mes tentatives de suicide mes blessures et la peinture... Je soupirai

Non ça ne l'est pas... Je ne sais juste pas comment l'exprimer avec des mots... J'ai à peine réussi à le faire transparaitre dans ma toile...

J'avais toujours la tête baissé et lui montrai la toile derrière moi. Du rouge et du noir uniquement. Le sang et la mort... Une forme de femme en rouge, un fond noir, gratter écorché au couteau. La toile dont je ne savais pas s'il l'aimait ou pas.

Mais les personnalités multiples me fascinaient. Je ne savais pas pourquoi. Cela voulait- il dire que l'inconnu me fascinait ? Non je n'avais pas le droit à ça, Akihide me tuerait s'il le savait. J'espérai vraiment qu'il ne travaillait pas pour lui...

-Au faite moi c'est Akai Me.

Akai... Ce prénom me disait quelque chose mais je ne savais plus où je l'avais entendu. Je réfléchis et réfléchis encore jusqu'à ce que je trouve. Je relevais la tête et sourit en inclinant la tête sur le côté et en fermant les yeux.

Tu es mon futur camarade de chambre alors... Moi c'est Lucy Niikura

Je le regardais toujours la tête inclinée. J'avais espéré que Akai soit le prénom d'une fille mais visiblement non... C'était ça le problème quand on était interné, les chambres était mixtes... Mais je m'y ferai... Comme je me suis faite aux douches mixtes.

Je ne savais pas vraiment quoi lui dire d'autres mais il le fallait bien, j'aimais le silence mais pas en présence d'autres gens, cela me mettait mal à l'aise. Dire quelque chose... Oui mais quoi ? Je n'étais pas douée en relation sociale... Je lui dis alors la première chose qui me vint à l'esprit.

Ca fait longtemps que tu es interné ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akai Me

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 15/12/2014

MessageSujet: Re: Bercée par les souvenirs [Libre]   Dim 11 Jan - 15:16



Feat :  Lucy Niikura
Bercée par les souvenirs





La jeune femme me dit que ma question n'était pas déplacer et elle y répondit tout en même temps, sa toile représenter ses sentiments qu'elle n'arrivait pas à laisser transparaître ou plus précisément qu'elle n'arriver pas à exprimer pour être plus juste. Il est vrai que parfois on as du mal à exprimer ce que l'ont ressent.

Je ne quittais pas une seule seconde la jeune femme de mon regard lorsque je lui parler, car pour moi c'est une meilleure chose pour se faire confiance mutuellement. Après que je que m'étais présenter à elle la jeune femme me dit que je serais alors son camarade de chambre, je me grattais la joue doucement tout en acquiesçant de la tête. Et surtout pour dire vrai je ne savais pas du tout qui allait avoir la même chambre que moi.

(c) Codage by FreeSpirit


En cours d'écriture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bercée par les souvenirs [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bercée par les souvenirs [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [LIBRE] Souvenirs lointains
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les Salles de Cours-
Sauter vers: