AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Troubles d'une nuit [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Troubles d'une nuit [Libre]   Jeu 7 Juil - 17:37

Amnésie...


Un rêve, un songe, quelque chose d’irréel. L’impression de flotter entre deux eaux. Ou suis-je ? Rien autour de moi ne peut m’aider. Je me sens seule, fragile. Des images traversent mon esprit. Est-ce une illusion de mon esprit malade ? Pourquoi aujourd’hui ? Pourquoi cette nuit ?

*Tu ne rêves pas idiote, tu hallucines*

Brusquement la réalité reprend ses droits. Je m’effondre. J’ouvre les yeux, les referme aussitôt. Trop de lumière.

*Que m’arrive-t-il ? Parle-moi. Yanyou dis-moi ce qui m’arrive je t’en prie je ne comprends plus rien*

J’étais seule, il demeurait impassible, il ne réagissait pas. Je tentai à nouveau d’ouvrir les yeux, la lumière était moins vive. Je commence à discerner ce qui m’entoure. Des néons, des murs blancs. Et soudain je me rends compte que j’ai froid.

Je suis allongée sur le carrelage d’une des salles de classes. Pourquoi suis-je là ? Je n’en sais rien. Yanyou ne répond toujours pas. Quelle mouche l’a piqué ? Lui qui est si bavard pourquoi reste-t-il muet ?


« Procédons par ordre. »

Oui je parle toute seule. Mais je fais ce que je veux non ? D’habitude des voix me répondent mais là c’est le silence complet. Je devais être méthodique. Quel était mon dernier souvenir ? Qu’avais-je fait avant de me retrouver allongée ici ? Je me souvins que lors du repas je m’étais blessée avec le couteau et que je devais passer à l’infirmerie. Y étais je allée ? Aucune idée mais en regardant mon bras je constatai que j’avais un bandage. Je m’étais vraiment bien entaillée pour avoir un bandage. Mais le reste c’était le trou noir.

Je regardais à présent autour de moi, peut-être que quelqu’un me trouvera et m’aidera à me souvenir. Mais pour l’instant j’étais seule, seule avec le silence.


« Fuck »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Troubles d'une nuit [Libre]   Ven 29 Juil - 21:21

Une quête ...


Je n’étais pas tranquille ce soir-là. Etait-ce à cause du vent que j’entendais malgré la fenêtre fermée ? Ce qui était sure c’est ce que j’étais particulièrement agitée. Le personnel de l’internat avait réussi a débusquer la moindre bouteille de vodka que j’avais mis des heures à camoufler dans ma chambre, il ne m’en restait qu’une seule, une petite bouteille cachée au milieu de mes sous-vêtements. Par chance les surveillants de garde ce soir étaient tous des hommes et aucun n’avait voulu s’immiscer dans ce tiroir.

Et à ce moment précis j’avais vraiment envie d’un bon verre de mon amie de toujours. Je devais résister, les médecins m’avaient interdit de boire. Mais à vrai dire j’avais besoin de boire. Je me sentais mal, je n’arrêtais pas de trembler. Tout ce que je voulais c’était me sentir un peu mieux. Bordel c’est pas beaucoup non ? ! Je voulais a nouveau éprouver ce plaisir de ce liquide froid qui pourtant vous réchauffe les entrailles, je voulais briser les limites de mon esprit étriqué par la solitude et le rejet. J’en avais marre d’être la sage petite Yumiko. De toute façon ils m’avaient tous abandonnée je n’ai strictement aucune raison de rester sobre. J’avais même toute les raisons du monde pour me glisser dans l’ivresse.

Forte de cette conclusion je me dirigeai rapidement mais de la façon la plus silencieuse possible vers le tiroir. Doucement et délicatement je saisis la bouteille, l’ouvrit et avala une gorgée revigorante. Soudain ce fut fait, je sentais la vodka descendre le long de ma gorge pour se réfugier dans mon estomac. C’était chaud, ca faisait tellement de bien. Malgré l’été avant cette lampée je grelottais. A présent je commençais a peine a me sentir mieux. Il m’en fallait une autre, alors avide de ce breuvage, je bus encore et encore. Finalement la bouteille ne résista pas à ma soif.

C’est là qu’une voix me souffla de jeter la bouteille par la fenêtre. C’était une bonne idée, sans la bouteille il n’y avait pas de preuves que je me sois effectivement enivrée. J’ouvris donc le loquet et balançai le cadavre par-dessus bord. Elle s’écrasa dans un petit bruit de verre qui troubla la quiétude de la nuit.

Il restait un problème, j’avais encore désespérément soif. J’en voulais encore. Les surveillants avaient dû entreposer mes bouteilles quelque part. J’enfilai donc un peignoir et partis à la recherche de ce graal qu’on m’avait lâchement dérobé.

Le hasard fit que j’atterris dans une salle de classe. Je n’étais pas réellement consciente de mes faits et gestes mais je venais de tomber nez à nez avec une fille aux cheveux bleus. Étais-je entrain d’halluciner ou était-elle réelle ? Une seule façon de le savoir, je m’approchai en zigzaguant, faut dire que quand on est ivre on a du mal a marcher droit, et l’enlaçai de manière affectueuse.

Oui je sais il y a des manières plus élégantes pour faire connaissance avec les autres mais quand on est sous l’emprise de l’alcool et qu’en plus on a des hallucinations on est pas toujours maitre de ce qu’on fait.
Revenir en haut Aller en bas
 
Troubles d'une nuit [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]
» Une mélodie dans la nuit [LIBRE]
» Astre de nuit [Libre]
» Troubles en Mer Nordique (libre. info sur le rp dans la foire au rp)
» Petite faim pendant la nuit [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives-
Sauter vers: