AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La nuit est malheureusement propice à la réflexion [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Klaus Mizumaki

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 26
Localisation : Campus

MessageSujet: La nuit est malheureusement propice à la réflexion [Libre]   Ven 3 Juin - 22:36

Il y a des nuits comme celles-là où je suis incapable de trouver le sommeil. Mon passé me hante toujours. On dit qu’avec le temps, ça finira par s’atténuer. Mais là les souvenirs sont trop frais. Ici le rythme est complètement différent. Plus posé. Cela laisse le temps à l’esprit d’errer dans des chemins que l’on aurait préféré oublier. Sauf que là, ces chemins s’étalaient sur toute ma vie. Mon premier meurtre puis tous les autres jusqu’au dernier en date. Il a fallu que j’en regrette un pour que tous les autres suivent. Et dans ces cas là, impossible de fermer l’œil. Je ne suis plus une machine.

Klaus était allongé sur le toit du bâtiment Sud, comme à chaque fois qu’il faisait une crise d’insomnie. L’inconfort et le froid parvenaient aussi étonnamment que cela puisse paraître à le détendre et mettre les choses au point. Et puis il était tranquille, seul. Il en profitait parfois pour observer ce qui se passait en contrebas. Invisible aux yeux de tous, il pouvait apprendre d’autant plus de choses. Il avait d’ailleurs récemment observé que les nuits dans l’académie n’étaient pas aussi calmes qu’il l’aurait pensé. Il n’était pas le seul à sortir. Il y avait d’autres élèves qui profitaient de l’air nocturne pour se détendre. Du moins, vu leur âge, c’étaient probablement des élèves. Mais après tout il n’en avait pas grand-chose à faire. Chacun vivait bien comme il le souhaitait. Tant qu’ils ne venaient pas le déranger, ça ne lui causait aucun problème. Même si parfois leurs voix portaient jusqu’à ses oreilles, ça ne le dérangeait pas. Un peu de vie n’avait jamais tué personne.

N’empêche, c’est assez surréel de me retrouver ici. Ça ne me serait jamais venu à l’idée de quitter mon pays ou même arrêter de me battre autrement qu’en me prenant une balle en plein cœur. Comme quoi l’endoctrinement était plutôt bon… C’est assez triste quand on y pense. Maintenant, je me retrouve ici. En plein milieu d’une académie à suivre des cours alors que rien que déchiffrer cette écriture suffisait à m’exploser la tête. Alors réussir les concepts qui se cachent derrière tout ça… Du coup j’ai pas mal de difficultés avec les matières majoritairement écrites comme les maths ou les sciences. Je suppose qu’avec le temps je pourrais m’y faire. Il faut persévérer… Oui, même pour moi ça sonnait faux. J’avais l’impression de ne pas être à ma place, parmi tous ces gens pour qui aller en cours était devenu une seconde nature. Contrairement à eux, j’avais beaucoup de choses à prouver et c’était tout sauf évident.

Cette nuit se déroulait au final comme beaucoup d’autres. Lorsque la solitude s’installe, ce n’est pas sans une dose de mélancolie et d’inquiétude. Aussi étrange que cela puisse paraître, il était bien plus inquiet sur ce qu’il allait devenir maintenant qu’autrefois. Côtoyer la mort était au final rassurant. Parce qu’on savait tôt où tard qu’elle finirait par venir nous chercher. Que ce n’était qu’une question de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit est malheureusement propice à la réflexion [Libre]   Dim 5 Juin - 15:10

Spoiler:
 

TADIDATOUTIIIIIIII !! ♫ Nan mais y'a bon ce soir, on sort pour la première fois et en plus personne pour surveiller ça peut franchement être classe. Bon évidemment je suis pas super à l'aise le directo est un peu zarbi . . . ON VA SE SENTIR MOINS SEULS BOUHAHAHAHA !
Haku s'amusait innocemment à faire connaissance avec les lieux. Il est un peu trop silencieux et calme à mon goût mais bon l'est sympa quand même. Et puis d'abord personne n'y touche !


J'étais de sortie ce soir, on m'avait autorisé à me familiariser avec le lieux ce que je fait actuellement. Les murs de cette académie sont vraiment bien on peut s'aggriper partout et on peut aussi avoir une belle vue d'ensemble. J'adore particulièrement, particulièèèèèèèèèrement ouais ! Je me trimballais dans la cours, je savais pas si j'étais ce qu'on appelait triste mais je souriait quand même. Des larmes coulaient sur mes joues pourtant j'avais l'air "heureux". Faut croire que j'en avais après bunny mais bon on va pas faire notre difficile je suis toujours en vie. Enfin .. on. Et puis d'abord j'aimerais bien m'entretenir avec Bunny un de ces quartes, j'aime pas beaucoup l'idée d’éborgner mon père et d'étrangler ma mère. Grrrr puis bon on verra ça une autre fois !
J'avais réussit à récupérer mon fouet et je l'avais attaché à mon bassin, côté gauche. Prit d'une certaine lubie, j'avais voulu courir sur les murs, c'est marrant et ça défoule. c'est pourquoi je m'élançait vers la barrière, ou le portail je ne sais pas vraiment en fait, pour ensuite m'accrocher à quelque chose mais n'importe quoi ! J'ai couru sauté et je me suis accroché de toutes mes forces au l'extrémité du portail.... Ou barrière !

Plus qu'à me hisser et je pourrais avec un peu de chance sauter sur la gouttière. C'est un peu dangereux mais je sais ce que je fais donc . . . Y'a pas d'souciiiis je me charge de tout et il s'occupe de rien ! Voilaaaaaaa !
Arrivé sur les tuiles je commençait à courir gaiement sur les toîts. On voyait bien l'académie et la cours, en fait c'était joli quoi. ma petite capuche courrait dans le vent comme moi je courrais sur les tuiles, c'était juste grisant !
J’apercevais alors un jeune homme, un peu blasé quand même, assis sur le toît visiblement il était en train de réfléchir.

Je ne sais pas pourquoi mais j'avais eut un tic bizarre, d'un coup sans savoir pourquoi j'avais sursauté. et puis après je recourait normalement. Bon ça arrive parfois mais ça me fait la même chose quand je parle aussi c't'énervant au bout d'un moment. Maaaaaaaaaaaais On s'y faaaaaaaaaaaait ! On s'y faaaaaaait ! SBAFF PAF PIF DAM !!
C'partit monsieur l'avion bistouri ! On y go on y va et on se marre !

J'étais parti en direction du jeune homme, il avait l'ari sympa mais juste un peu triste, c'est bizare d'être triste non ? Enfin j'en sais pas grand chose mais on va le voir l'a l'air d'être tout seul et moi aussi donc à deux on es plus seuls ! C'logique non ?


"Hey bonjour !! Enfin non . . BONSOIR ! moi c'est Haku ! Tu fais quoi là ? T'es tout seul ? T'a perdu ta langue ? Tu veux qu'on discute ? Tu veux qu'on escalade ? HEY !! T'fais quoi ?"

Je parlais à toute vitesse mais les mots fusaient dans ma tête et pus après tout ce n'était pas si rapide que ça, enfin moi je me comprenais très bien et il fallait juste m'écouter pour comrpendre non ? Enfin chez toutes les personnes qui parlent vite comme moi ça march ebien quand on se concentre alors voilà c'est quand même sensé ! Et puis au pire on va s'en aller alors ...



Dernière édition par Haku Ryojin le Lun 13 Juin - 11:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Mizumaki

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 26
Localisation : Campus

MessageSujet: Re: La nuit est malheureusement propice à la réflexion [Libre]   Dim 12 Juin - 16:39

Quoi qu’il arrive, le passé finit toujours par me hanter. A croire que les souvenirs sont encore plus douloureux que l’évènement lui-même. Sans doute parce que maintenant, je sais ce que j’aurais voulu faire, ce que j’aurais dû changer. Sauf que c’est trop tard et je n’y peux strictement rien. Il ne me reste plus que la possibilité de vivre avec, vu que je suis incapable de l’accepter. Incapable d’accepter mon passé et de vivre avec son poids. Je ne peux pas ou plutôt je ne veux pas me délester de ce fardeau. C’est ma punition pour tout ce que j’ai fait puisque personne ne sera capable de me juger vraiment pour mes crimes. Jamais on ne me retrouvera. J’ai fuit bien trop loin. Et puis ils doivent probablement penser que je suis mort durant ma dernière mission vu que c’était ce qui avait été planifié à l’origine.

Ses pensées ne purent pas aller plus loin car, pour la première fois depuis son arrivée, il reçu de la visite pendant son escapade nocturne. Même s’il n’avait pas spécialement cherché à se cacher, il restait étonné que l’autre l’ait remarqué. Et puis il y avait la façon dont il était arrivé. Il fallait croire que prendre les escaliers c’était surfait. Et puis l’inconnu était, comment dire, étrange. Déjà rien que sa tenue. Avec son fouet, on le croyait tout droit sortit de ces films qui passaient tard le soir sur des chaînes habituellement cryptées. Même si Klaus pouvait parler, lui qui portait bien un uniforme américain, il trouvait la tenue de l’autre spéciale. Il n’avait pas beaucoup vécu au Japon. Peut-être que c’était quelque chose de commun chez les habitants du sud qui sait. Les rares fois où il croisait des habitants du nord, c’était dans les bâtiments de l’école et ça ne sortait pas vraiment de l’ordinaire. Même s’il s’en dégageait un certain luxe que l’on ne retrouvait pas forcément au sud.

Mais ce n’était pas vraiment ça le plus étrange. A vrai dire il avait déjà vu pire, ou mieux ça dépendait bien sûr du point de vue. Non, c’était plutôt l’enchainement de questions qui l’avait laissé sans voix. Il était seul sur le toit et la seconde suivant il se retrouvait à devoir répondre à un interrogatoire en règles. Il n’avait pas prévu de voir quelqu’un ce soir du coup il avait été prit de court. Ce n’est qu’après un silence assez gênant pour l’autre qu’il répondit enfin.

« Bonsoir, alors si je me rappelle bien de l’ordre… Je suis là pour passer la nuit vu que je semble incapable de dormir, oui je suis, enfin j’étais tout seul avant que tu arrives, non je n’ai pas perdu ma langue, pourquoi pas une discussion oui, même si je sais pas franchement à propos de quoi et pour l’escalade, désolé ce sera sans moi, j’ai pas vraiment la tête à ça ce soir… Ah et sinon la dernière question étant la première pas besoin d’y répondre à nouveau. »

Courte pause avant d’ajouter :

« Au fait, moi c’est Klaus. Klaus Mizumaki, enchanté. »

Il se releva en même temps qu’il disait cela et tendit la main à Haku. Après tout c’était plus ou moins la première personne avec laquelle il établissait un contact depuis sa récente arrivée dans l’académie.

_________________
Let the bodies hit the floor ~ It smells gunpowder
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit est malheureusement propice à la réflexion [Libre]   Sam 18 Juin - 18:48

« Bonsoir, alors si je me rappelle bien de l’ordre… Je suis là pour passer la nuit vu que je semble incapable de dormir, oui je suis, enfin j’étais tout seul avant que tu arrives, non je n’ai pas perdu ma langue, pourquoi pas une discussion oui, même si je sais pas franchement à propos de quoi et pour l’escalade, désolé ce sera sans moi, j’ai pas vraiment la tête à ça ce soir… Ah et sinon la dernière question étant la première pas besoin d’y répondre à nouveau. »

Waaaaa comment il gère le meeeec ! Nan mais sérieux ça déboite. Et que le gars y te réponds dans l'ordre alphabétique des syllabes de l'adultère ! YOUHOUUUUU !
Bunny ya boon, Bunny on va s'amuser !! Haku sérieux garde le en poche celui là !



Heeeeu là ! Et comment que je le garde ! L'a l'air sympa et gentil et, bon peut être un peu pédant, mais à vrai dire c'est pas ça qui va nous faire peur. Et puis comme si on devait avoir peur ! C'est pas parce qu'on parle sur un toît qu'on doit avoir peur c'est comme parler au fond d'un puit ! Cela n'a pas de sens !
Seeeeens inveeerse !
SBAFF PIF POUF !

L'est ptêtre juste un peu lent en revanche, me laisser un blanc ça me fait turbiner ! Instinctivement je caresse la poignée de mon fouet. il est fun ce fouet on sent bien les petites lanières super posées ... RHo mais sérieux il a l'air heureux ça fait peur ! Bon aller un sourire un plus égal . . . Un ourire en plus !

Klaus Mizumaki hein ? Bon je le retient.
Non mais comment c'est pas génial ! Il a réussit à me suivre ! D'habitude c'est un vent, ou un regard de mépris. J'iame pas le mépris et à vrai dire j'aime pas tout court ! Couuuuuuuuuuuuuuuuuuuurt . . . . Forest !!!
'Ttend ! Mais qu'est-ce qu'il fait lui ? Klaus me tendit la main avec un regard presque sincère qui me mit un peu en émoi. Faut dire que c'est pas tellement mon style de mec mais au moins il a de bonnes manières ! Wouw !
Je tends aussi ma main de manière assez peu commune mais bon ça dépend des points de vus ! Comme animé par je ne sais quel démon ma main vînt tout de même serrer celle de Klaus. Unemain douce mais je ne sais pas pourquoi, les mains aussi douces j'ai envie de les serrer. Alors je souris un peu et bje la serre de plus en plus fort. Puis bêtement je la relâche en riant un peu. Je sais pas si on peut appeler ça du malaise en tous cas je me grattais la nuque.

Sautillant alors un peu plus loin j'ai eut un petit coup d'absence ...


Je remit ma petite capuche équipée d'oreilles de Bunny -franchement pouruqoi il l'enlève tout le temps ?!- et je regarde le nouvel individu.
Opinion publique de Klaus : individu énigmatique peu causant et à l'air blasé blaséé blaséééé.
Opinion by me your Bunny : individu notoire dont les muscles stigmastiiiiiiques n'ont pas la volonté de s'essoufler.
Mon corps se redresse un peu, changeant de l'attitude presque féline de cet enfant de Haku, avec mon index je parcours ma lèvre supérieure et je réfléchis un temps soit peu.

Mignon enfin plutôt vite fait. Arf si quand même il a un beau visage faut avouer, monsieur j'ai rien et pas un pet d'acnée ! Y'en a qui ont trop de bol !
Je m'avance lentement examinant quelques parcelles de ce corps. Mon attention se porte sur un des poches de son manteau ....

NAN MAIS ATTENDS LA !!!! C'est un manteau de chez LEWIIIIIS ????!!! L'enfoiréééééééééééééééééééééééééééééé !!!
Haaaa . .. Noooon . .. ça vaaa c'pas ça. De toutes façons ça peut rester un enfoire hein ? On ne sait jamais . ..
Je sort mon fouet et je lui dit d'une voix claire et enjouée :

"Toi ! Je crois que j'peux te blairer !"

C'est alors que je commençais à me sentir vriament joyeux et je lançais mon fouet dans les airs, sans vraiment avoir de cibles. J'entends claquer ce dernier et je jouit presque race à ce son ! A quoi bon vivre quand on va mourir ? Autant en profiter c'est plus sûr !
j'intime d'un petit clin d'oeil au garçon de me suivre avec un geste de la main par dessus le marché ! Il est beau mon toît d'acadmiiiie il est frais !
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Mizumaki

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 26
Localisation : Campus

MessageSujet: Re: La nuit est malheureusement propice à la réflexion [Libre]   Lun 11 Juil - 11:41

Spécial. Oui, franchement, c'était la meilleur façon de considérer ce gars. Il était spécial. Au moins il avait le mérite de bien porter ses oreilles de lapin à sauter dans tous les sens comme ça. Je ne savais pas vraiment comment réagir. A côté de lui, je devais sembler tellement terne, limite cadavérique. Faut dire que c'est pas très loin de la réalité. C'est là toute la différence entre vivre et survivre. Je n'avais aucune idée de ce que je comptais faire, que ce soit à court ou long terme. Je ne faisais que laisser le temps glisser sur moi, chaque jour ressemblant au précédent. Aucune envie, aucune réflexion. Juste un automate brisé. J'étais incapable de me reconstruire. Je n'avais aucun but et à partir de là je ne pouvais que continuer à me morfondre.

Klaus fixait l'autre garçon. Il ignorait totalement qui il pouvait être, l'autre n'aillant pas daigné lui donner son nom. Mais bon au moins il lui avait serré la main. Quoique vu la façon dont cela s'était passé il avait eu l'impression qu'un certain nombre de sous entendus en avaient profité pour faire leur apparition. Il ne savait pas comment réagir. Cette rencontre n'était pas prévue et chamboulait le cocon dans lequel il s'était enfermé. Pour la première fois depuis des semaines, il commençait enfin à changer un peu.

Il fit un pas en avant, réponse à la requête muette de l'autre. Pour une fois, il pouvait sentir le sol sous ses pieds, ses rangers serrant ses chevilles en une réconfortante sensation de stabilité. Oh oui, il allait suivre ce gars. Pour une fois il allait un peu bousculer ses habitudes. Rester amorphe ne mènerait à rien. Et quand bien même il risquait de retomber dans sa morose banalité quotidienne dès le lever du soleil, au moins, il aurait essayé. C'était impossible pour lui de sortir du gouffre pour le moment. Même s'il avait probablement touché le fond, il ne savait pas s'il était capable de remonter. Cela l'effrayait et c'était cette peur de l'échec qui, bien qu'il ne voulait pas se l'avouer, l'empêchait d'avancer, de passer à autre chose. Il ne pouvait pas changer le passé mais pour le moment il n'était pas prêt à le comprendre et encore moins à l'accepter.

Tout ce qu'il pouvait faire, c'était profiter de ces courts instants d'interaction sociale et avec un peu de chance se rappeler combien ça pouvait être vital. Grâce à ça, la solitude allait bientôt devenir insupportable. Il allait avoir besoin de contacts humains, sinon il allait devenir fou. Et s'il en avait la volonté, il pourra choisir la première de ces deux solutions.

« Alors, on y va ? La nuit ne va pas durer éternellement »

_________________
Let the bodies hit the floor ~ It smells gunpowder
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit est malheureusement propice à la réflexion [Libre]   Dim 17 Juil - 13:38



    Il a pas tort celui là ! Non seulement elle va pas durer longtemps mais en plus j'ai le droit de sortir que la nuit, ça me la ficherait mal de pas pouvoir en profiter. Surtout après ce que peut nous faire endurer ce fou de savant. Des expériences ? C'est pourtant moi l'expert ici !

    Haku n'aurait qu'à bien se tenir, pour le moment je devais, devais-devais, m'affranchir de ce projet indéterminé.
    Je lui ait dit de venir mais je savais carrément pas où aller. La bonne blague ! Et puis soudain il me vînt cette idée saugrenue. Autant l'inviter chez moi ! Enfin chez moi c'est vite dit mais bon c'est une jolie pièce quand même, l'intérêt c'est que, où qu'on soit, on est à l'aise. Et ce n'est pas le cas de toutes les chambres messieurs dames ! Oh non ! Que nenni nenni !!
    Bref, répondant à l'appel instructif de notre nouvel ami Klaus, Je prit l'initiative de courir un peu partout sur les toits toujours en tenant la main de ce cher Klaus.
    De temps à autres je lui jetait un coup d'oeil, n'est-on jamais trop prudent ?

    " Bon alors mistinguo ! On va prendre la meilleure des options ! suis moi !! "

    Je lui lâchait alors la main car je devais effectuer un certain saut qui me demandait l'entière disponibilité de mon corps. D'ailleurs si je devais noter toutes les choses qui me donne l'entière disponibilité de mon corps je ne m'en sortirait pas. OWI j'ai trouvé : le dentifrice !! ça c'est une épreuve !! BREFONS !
    Prenant mon élan de façon un peu trop maniérée et démesurée (c'est à dire que jetais presque tout mon cors en arrière, reposant mon point d'appui sur un seul pied) je fonçait vers le mur du dernière étage qui faisait obstacle sur ce toît.
    Suivit le saut. Je m'accrochait avec hargne à la gouttière pour me hisser de mes bras frêles sur le derniers toîts. Et derrière qu'y avait-il mes chers amis ? Je vous le donne dans le mille : la cours intérieure des internés ! Enfin ce qu'il en reste !
    Sans peur ni dégoût je me jeta dans le vide, criant de toutes mes forces un dicton que je trouvait fort approprié dans cette situation :

    "Vers l'infini et l’au delààààààààààààààààààààààààààà !!!"

    /// KRACK ///

    C'était bien ma veine, je venais de casser une poubelle et je me trouvait alors fort déplaisant. heureusement je n'avait pas prit cette horrible tomate pourrie sur la figure !
    Me dépêtrant de mes ennuis et nettoyant un temps soit peu mon fouet, je me dirigeait vers le centre de la cours la tête levée tout en attendant mon confrère.



    Et bien voilà . . . je suis affiché maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nuit est malheureusement propice à la réflexion [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit est malheureusement propice à la réflexion [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» -La nuit des morts vivants-(Pv Naoki Raidon et Libre)
» La nuit du renouveau.
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives-
Sauter vers: